Actualitéévènementmédiasprojetsortieweb

INTERVIEW de Bambi sur Twitter : les temps forts…

596views

Marie-Pierre Pruvot, dite Bambi, a donné rendez-vous sur le réseau TWITTER hier. Pour ceux et celles qui n’ont pu suivre la conversation, voici une petite séance de rattrapage.

Découvrez les ouvrages de Marie-Pierre Pruvot avec les éditions Ex-Aequo

Durant ce rendez-vous, Marie-Pierre Pruvot a fait deux annonces :

– Le 17 octobre prochain, Bambi se rendra au Festival CHERIES-CHERIS, avec la librairie LES MOTS A LA BOUCHE, pour une séance de dédicace à partir de 19 heures. Ce sera l’occasion d’une rencontre et de découvrir le nouveau livre LE CARROUSEL, tome 3 du roman J’INVENTAIS MA VIE.

Marie-Pierre Pruvot - Bambi - le 17 octobre au festival CHERIES-CHERIS

– Peu avant Noël, Bambi publiera un nouveau roman co-écrit avec Galia Salimo « COMME AUTANT DE RONDS DANS L’EAU ». Cet ouvrage sera inédit et ne rentrera pas dans la série de romans « J’INVENTAIS MA VIE ».

Marie-Pierre Pruvot - Bambi - Comme autant de ronds dans l'eau

Les temps forts de l’interview sur TWITTER :

Areski : C’est parti ! Une question très personnelle : avez-vous conserver des contacts avec votre famille après votre arrivée a Paris ?
Marie-Pierre Pruvot : Oui naturellement, surtout avec ma mère, les autres sont revenus peu à peu.

Areski : Je me suis permis car vous ne les évoquez jamais dans les interviews que j ai lu ou vu : )
Marie-Pierre Pruvot : En revanche dans le film de Sébastien Lifshitz, je parle beaucoup de ma mère.

Areski : Etes-vous retournée en Kabylie depuis votre départ pour la métropole ?
Marie-Pierre Pruvot : Oui, la dernière fois que je suis allée en Grande Kabylie c’était l’été dernier pour le DVD BAMBI sorti récemment.

Areski : Pour le film de Sébastien L. ? Ou s’agit-il d’un autre film ?
Marie-Pierre Pruvot : Sébastien Lifshitz a réalisé le seul film/documentaire qui existe sur moi.

P. Salander : Une question : comment s’affirmer face à sa famille ? Je vais débuter ma transition
Marie-Pierre Pruvot : Chose très délicate et qui mériterait une réponse longue et nuancée selon les circonstances familiales.

Michael : Bonsoir, préférez-vous que l’on vous appelle Bambi ou Marie-Pierre ?
Marie-Pierre Pruvot : Je considère les 2 noms comme mon nom. Ma mère m’appelait Bambi et m’ont appelé Marie-Pierre les gens qui m’ont connue dans l’enseignement.

Michael : Félicitations pour le superbe film de Sébastien Lifshitz, très émouvant comme vous l’êtes aussi. Allez-vous rechanter ? Biz ♥
Marie-Pierre Pruvot : Pourquoi pas… J’espère surtout écrire… D’ailleurs j’aurai quelques petites choses à vous dire après…

So Burlesque : Avez-vous eu à faire à des réactions violentes/de rejet ou d’incompréhension à l’époque de votre transition ?
Marie-Pierre Pruvot : Globalement tout le monde y été opposé mais je travaillais chez Madame Arthur, j’étais libre, je n’en ai fait qu’à ma tête.

Michael : Comment ressentez-vous ces bouffées d’amour que vous renvoie le public ? ça n’a pas dû être le cas tout le temps à vos débuts ?
Marie-Pierre Pruvot : C’est un petit peu le contraire, le public de chez Madame Arthur était enthousiaste

SoBurlesque : Travailler au Carousel et chez Madame Arthur Quelle aventure ca a du être!!! Quelle est votre meilleur souvenir???
Marie-Pierre Pruvot : Mon meilleur souvenir est ma rencontre avec Coccinelle, mais à l’époque tout m’enchantait.

LoDiffCom : Auriez-vous aimé que les médias comme la TV s’intéresse plus à votre témoignage ?
Marie-Pierre Pruvot : J’aurais surtout aimé que les médias s’intéressent à moi, à nous pendant que nous faisions les spectacles au Carrousel.

LoDiffCom : Pensez-vous qu’il y a une baisse du militantisme LGBT et/ou chez les Trans en particulier ?
Marie-Pierre Pruvot : Je ne crois pas à une baisse du militantisme mais à son adaptation des changements socio-politiques.

SoBurlesque : avec Coccinelle, Aviez vous a l’époque conscience d’écrire une partie de l’histoire de la communauté LGBT?
Marie-Pierre Pruvot : Non nous n’avions aucune conscience de ce que nous faisions, sinon de nous épanouir nous mêmes et d’être heureuses.

SoBurlesque : j’fais des recherches sur le Burlesque. Vous avez posté une photo d’un striptease. Etait-ce courant au Carrousel et chez Mme Arthur ?
Marie-Pierre Pruvot : Oui, le striptease est devenu courant au Carrousel, il n’existait pas à mes débuts. On ne l’a jamais appelé Burlesque.

SoBurlesque : Oui il semblerait que même au Crazy ils n’appelaient pas ça Burlesque alors que c’est exactement ce qu’il faisait au début!!! Lol
Marie-Pierre Pruvot : Le striptease était toujours considéré comme une action de charme et de séduction, pas de comique.

Clara R. : Vous êtes un modèle pour moi et j’ai été ravie de vous croiser à l’avant-première du film de S. Lifshitz à Paris.
Marie-Pierre Pruvot : Merci beaucoup d’être venue me voir mais je ne suis pas un modèle, suivez votre propre voie.

Clara R. : Après le mariage pour tous, pensez-vous que les droits des trans seront défendus avec autant de force par le gouvernement ?
Marie-Pierre Pruvot : Avec le Mariage, je crois que le gouvernement ne prendra pas d’autres initiatives pendant cette législature…

Laisser un commentaire

Bambi Team

Bambi Team

Rédacteur
Sous la directive de Bambi (Marie-Pierre Pruvot), nous mettons tout en oeuvre pour publier des informations et des médias afin de vous faire vivre ou revivre le "Paris by night" des années 60, cher à Bambi.

Utilisations de cookies Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer